Que ce soit dans les livres, les articles ou des interventions à des colloques, trois veines se dessinent généralement dans mon travail d’écriture :

  • l’approche analytique d’œuvres poétiques
  • l’étude d'auteurs amoureux de la Vie
  • l’exposé de sa propre pensée pour un certain art de vivre.

Il s’agit d’une recherche articulant Bible, littérature et questionnement existentiel.

Ma relation au savoir, je la veux profondément humaine et humanisante. Je fais donc miens ces propos de Michel Serres : « J’aime que le savoir fasse vivre, cultive, j’aime en faire chair et maison, qu’il aide à boire et manger, à marcher lentement, aimer, mourir, renaître parfois » ( Les cinq sens, Bernard Grasset, 1985, p. 110).

Si cette écriture est à la première personne, c’est parce qu’elle se veut simple proposition. Mais le « je » est aussi volonté de répondre de ce qui est risqué dans l’écriture et désir d’aller à la rencontre de l’autre, le lecteur.

Mes collègues disent parfois : « C’est étonnant : quand on lit Evelyne, on entend presque sa voix en salle des prof. Elle écrit comme elle parle. C’est la même voix. » Cette unité, je l'ai voulue.

Je collabore régulièrement avec les revues suivantes :

  • Carrefours d’Alsace, Le mensuel du diocèse de Strasbourg, 16 rue Brûlée, 67081 Strasbourg cedex.
  • Christus, Revue de spiritualité ignatienne, 14 rue d’Assas, 75006 Paris.
  • Evangile et liberté, Mensuel francophone du Protestantisme libéral, 14 rue de Trévise, 75009 Paris.
  • Le Nouveau Messager, Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine, 1B St Thomas, 67000 Strasbourg.
  • Nouvelle Revue Théologique, Revue publiée par un groupe de professeurs de la Faculté de Théologie de la Compagnie de Jésus, 24 boulevard St Michel, 1040 Bruxelles.
  • Préludes, Le magazine de l’Association Nationale de Formation des Organistes Liturgiques, 51 rue principale, 67530 Ottrott (France).

 

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

En mai 2019, Évelyne Frank pose une question au professeur Maloisel, oncologue :  

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Ce livre est un partage spontané au fil des jours.

Evelyne Frank

Rosa Luxemburg, Grand Corps Malade, Mère Térésa : des amis pour quand c'est dur.

Présentation de l’ouvrage :

« Je ne suis pas obligée ! ». C'est le cri de l'Antigone d'Anouilh. Heureux qui a ce cri, Pascal : des temps nouveaux commencent pour lui.

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Quand nous vivons du très difficile, quand nous endurons la perte, traversons le désert, nous peinons avec l’existence, avec nous-même, mais aussi avec les autres.

Evelyne Frank

Nous ne choisissons pas le désert. C’est lui qui nous choisit. Ou plutôt, c’est l’Esprit qui nous y conduit. Nous n’aimons pas le désert, à juste titre. Nous y serons calciné(e) si nous ne prenons pas certaines mesures.

Evelyne Frank

Quand nos lieux et nos objets se font parole

Edition L'Harmattan, 2014

Evelyne Frank

Comme toutes les présences angéliques

Les Impliqués Editeurs

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Dans la fuite des jours, il nous arrive soudain de prendre peur. Montent des questions redoutables: pourquoi suis-je si mal compris (e) ?

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Sagesse pour quand c’est dur : le sujet est inépuisable! L’ouvrage du même auteur, intitulé Les roses s’adossent au mur, paru en 2012, évoquait

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Homme d’action, Jean-Paul de Dadelsen (1913-1957) a vécu intensément. Passé en Angleterre en 1942, il s’est engagé dans les Forces Françaises Libres

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Il est dans l’existence des heures difficiles, alors même que le destin, à ce moment-là, ne frappe pas.

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Sans éluder le temps du martyre, ce travail tente une approche d’Edith Stein au quotidien, dans sa vie d’enseignante et de carmélite, à partir de sa correspondance.

Evelyne Frank

Présentation de l’ouvrage :

Noël, Nouvel An, Pâques… sont parfois difficiles à vivre et agacent. Pour des raisons culturelles, par tempérament aussi sans doute, je suis longtemps restée réticente à l’égard de la fête.

Celui qu’assaille l’invisible

Présentation de l’ouvrage :

Le combat de Jacob avec Quelqu’un dans la nuit, qui a suscité tant d’interprétations dans l’histoire, Pierre Emmanuel, s’appuyant sur la signification du nom d’Israël

La naissance du Oui

Présentation de l’ouvrage :

«Comment devenir capables d’un Oui né de source, personnel, c’est-à-dire un, identité de l’être et de son désir, opération unifiante du monde?»

Avec Etty Hillesum

Présentation de l’ouvrage :

Etty Hillesum, née en 1914 aux Pays-Bas, a tenu un journal intime de 1941 à 1943 (Une vie bouleversée, Seuil, 1985). D’origine juive, elle est internée au camp de transit de Westerbork, où elle écrit plusieurs lettres à ses amis (Lettres de Westerbork, Seuil , 1988);

Sagesse pour le temps ordinaire

Présentation de l’ouvrage :

C’est du quotidien qu’il s’agit : les parfums, les fringues, les fleurs, les arbres… Il est question de la banalité du temps ordinaire qui peut, lui aussi, devenir fête, sans que soit reniée la difficulté de vivre.

Libre avec Marie de la Trinité

Présentation de l’ouvrage :

Ce travail est le premier essai qui ait été publié en français sur la spiritualité de Marie de la Trinité (1903-1980), dominicaine des campagnes ayant vécu dans sa première maturité (de 26 à 43 ans) une expérience mystique gardée secrète jusqu’à sa mort, puis dans sa deuxième maturité