04/04/2022

« La beauté sauvera le monde » disait Dostoïevski, dans son roman L’Idiot. C’est bien pour cela que les nazis l’interdisaient dans les camps de concentration. Lacan, et, à sa suite, Gérard Haddad constatent que la beauté est le dernier rempart à la destruction quand menace le désespoir.